L’attaque s’est produite au large de Lovers Point Beach à Pacific Grove dans le comté de Monterey, au sud de San Jose.

Un nageur en Californie a été attaqué par un requin mercredi et a subi ce que la police a décrit comme, des blessures importantes.

Sauvé in extremis

L’attaque s’est produite vers 10 h 35 au large de Lovers Point Beach à Pacific Grove, une ville d’environ 15 000 habitants dans le comté de Monterey, au sud de San Jose, a annoncé la police.

La police a également déclaré dans un communiqué que d’autres nageurs étaient intervenus pour aider l’homme.

Joe Amelia, membre du conseil municipal de Pacific Grove, a annoncé à l’affilié de NBC KSBW de Salinas que l’homme était un surfeur et qu’il avait subi de graves blessures à l’estomac et à la jambe.

Mesures prises par les autorités

Les autorités ont lancé un drone aérien pour rechercher le requin, mais il n’a pas été repéré. Toutes les plages de Pacific Grove seront fermées jusqu’à samedi par mesure de précaution, a annoncé le département de police.

2e cas d’attaque de requin en une année

Les attaques de requins contre les humains en Californie sont rares, selon le département d’État de la pêche et de la faune.

Il s’agit du deuxième cas de blessure causée par un requin en Californie cette année, a déclaré la porte-parole du département, Kirsten Macintyre. Le premier a eu lieu sur l’île de San Miguel en février, lorsqu’un plongeur s’est légèrement blessé au pied.

Les rencontres entre humain et requins recensées

Il y a eu 203 rencontres entre humains et requins en Californie depuis 1950, et l’incident de mercredi était le 109e au cours duquel une personne a été blessée, a-t-elle déclaré.

Dans les années 2020, deux personnes sont décédées et six autres ont subi des blessures non-mortelles lors de rencontres avec des requins en Californie, selon le site Web du Fish and Wildlife Department.

L’attaque de mercredi était le deuxième incident enregistré avec un requin à Lovers Point. Le premier était en 1952 et la victime est décédée, a déclaré Macintyre.

Des tests ADN confirmeront quel type de requin a été impliqué dans l’incident de mercredi, a-t-elle déclaré